Biographie

Diplômé en 2000 d’un master en science politique à l’université de Genève, Alexandre Lachavanne a profité de ses études pour voyager à travers le monde. C’est en 2002 lors d’un voyage en Bosnie Herzégovine qu’il entreprend avec un ami la production et la réalisation d’un documentaire long métrage, Visa pour Sarajevo. Le film rencontre un certain succès et encourage Alexandre Lachavanne à poursuivre dans la réalisation.

En 2004, il est sélectionné parmi plus de 250 candidats au concours de la RTS. Très vite, il intègre les émissions de Prime time. Il réalise, entre autres, plusieurs reportages pour Temps Présent dont Malade du travail un 52’ qui remporte le prix 2010 de l’Académie suisse des sciences. Diplômé du CRFJ, il développe un travail alliant rigueur éditoriale et originalité formelle.

En marge de son travail à la RTS, Alexandre Lachavanne continue à réaliser des films en indépendant. En 2006, avec le Studio GDS, il coréalise et assure la production exécutive d’ Animatou, un court-métrage d’animation qui remporte de nombreux prix dans les festivals. En 2010, il réalise et coproduit avec Framevox Les orphelins de la crise, un 53’ sur la fermeture d’un bistro populaire à Genève.

Depuis 2013, il travaille pour l’émission PAJU à la RTS où il réalise des reportages souvent remarqués. Son dernier film Claude Marthaler, embrasser la terre est un 73’ qui a rencontré un vif succès d’audience et a participé à de nombreux festivals.

Actuellement, il termine la réalisation du Facteur humain, une série de deux épisodes 52’, toujours pour l’émission PAJU et consacre son temps libre à finaliser celle de We me gieng / Si on allait, son deuxième long métrage documentaire, entièrement auto-produit.